Diagnostics et tests

Comment un lymphome est-il diagnostiqué?

Un certain nombre d’examens et de tests différents sont généralement nécessaires pour diagnostiquer un lymphome et déterminer dans quelle mesure la maladie s’est propagée. Selon votre cas, le médecin peut utiliser tous ces tests ou une partie d’entre eux pour déterminer le meilleur moyen de traiter votre maladie. Pour établir un diagnostic, les médecins disposent de différentes sources de renseignements :

  • Vos antécédents médicaux : les antécédents de maladie de votre famille, vos propres antécédents, votre état de santé général, etc.
  • L’examen physique.
  • Les rayons X : procédure au cours de laquelle des faisceaux de rayons à faible dose sont utilisés pour donner des images de l’intérieur de l’organisme à des fins diagnostiques.
  • La tomodensitométrie : série de rayons x permettant l’obtention d’images détaillées en trois dimensions de l’intérieur du corps.
  • IRM (imagerie par résonance magnétique) : technique utilisée pour obtenir des images en trois dimensions du corps. Une IRM est semblable à une tomodensitométrie, par contre, elle utilise des aimants à la place des rayons X.
  • La scintigraphie au gallium : le gallium est un produit chimique absorbé par certaines cellules cancéreuses, il peut donc aider les médecins à visualiser le cancer dans l’organisme. Au cours de cette procédure, une quantité non dangereuse de gallium radioactif est injectée dans le patient, qui subit ensuite une radiographie dans laquelle le gallium radioactif fait apparaître la ou les tumeurs. Ce test est réalisé dans le département de médecine nucléaire à l’hôpital.
  • TEP (tomographie par émission de positrons) : procédé permettant de visualiser le cancer dans le corps. Le glucose radioactif (une molécule de sucre utilisée comme source d’énergie par les cellules) est injecté dans le patient et utilisé de préférence par les cellules ayant une activité métabolique élevée, comme les cellules cancéreuses. Un scanner permet ensuite de visualiser les zones du corps dans lesquelles le glucose radioactif est concentré. Les TEP ont également lieu dans le département de médecine nucléaire à l’hôpital.
  • Les tests de laboratoire : tests sanguins et urinaires.
  • Biopsie : il s’agit de l’une des étapes les plus importantes dans le diagnostic du type de lymphome non hodgkinien (LNH). Elle consiste à prélever un échantillon de tissu (cellules), et est généralement réalisée par un chirurgien. Les cellules sont ensuite examinées au microscope. La plupart des patients subissent deux types de biopsie : un des ganglions lymphatiques et une de la moelle osseuse. La biopsie des ganglions lymphatiques permet de confirmer le diagnostic de LNH, et celle de la moelle osseuse détermine si le LNH a envahi la moelle osseuse (s’il s’est répandu dans celle-ci). Tous ces renseignements permettent d’établir un diagnostic précis et de définir le meilleur traitement pour chaque personne.

Si on a diagnostiqué chez vous une leucémie lymphoïde chronique (LLC), les tests risquent d’être légèrement différents. Voici des tests qui peuvent s’avérer nécessaires :

  • Formule sanguine pour vérifier le nombre de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes
  • Cytométrie de flux pour détecter la présence de cellules leucémiques
  • Aspiration et biopsie de moelle osseuse pour rechercher des cellules anormales dans la moelle osseuse
  • Génétique moléculaire à l’aide d’une technique appelée FISH (fluorescence in situ hybridization/hybridation in situ en fluorescence) ou cytogénétique pour rechercher des mutations génétiques dans les cellules LLC (qui peuvent être utilisées dans le pronostic)
  • Études de la chimie du sang, pour mesurer certaines substances présentes dans le sang.

Le résultat de ces tests vous permettra, ainsi qu’à votre médecin, de prendre les bonnes décisions en matière de traitement. D’autres tests pronostiques peuvent être disponibles seulement dans les laboratoires spécialisés ou peuvent être effectués uniquement à des fins de recherche. Actuellement, les décisions en matière de traitement reposent généralement sur les résultats cliniques (symptômes, examen physique et analyses de sang).

   Marqueur de pronostic  Meilleur pronostic   Moins bon pronostic
Routine  Stade Rai  0  3 et 4
 Temps de doublement des lymphocytes   >12 mois  >12 mois
 CD38  Faible  Élevé
 Bêta-2-microglobuline  Faible  Élevé
En cours d’expérimentation clinique  Mutation  IgVH  Muté  Non muté
 ZAP-70  Faible  Élevé
 Cytogénétique  del 13q  del 17q, del 11q