Cancer avancé

Les professionnels de la santé utilisent différentes appellations pour décrire le cancer qui a dépassé les stades précoces, ils parlent de cancer avancé, secondaire, métastatique, terminal et progressif. Ces termes font référence au cancer qui a très peu de chances d’être guéri.

Lorsque vous apprenez cette nouvelle concernant votre lymphome, vous pouvez avoir l’impression que vous n’arrivez pas à tout assimiler. Certaines personnes ont décrit leur expérience comme suit : « Au début, c’est tout simplement la paralysie complète et vous êtes incapable de penser. Et c’est comme si tout tournait autour de vous. » Vous n’avez pas besoin de faire comme si tout allait bien ou d’essayer de cacher ce que vous ressentez. Ces sensations peuvent se manifester et aller de pair avec les sentiments suivants :

 

  • choc et incrédulité : ces réactions fréquentes peuvent vous donner l’impression que le temps s’est arrêté.
  • colère : vous pouvez ressentir de la colère contre vous-même, votre famille, vos médecins, le monde, Dieu ou contre votre destin. Ces sentiments peuvent naître d’une perte de contrôle sur votre vie et vous pousser à vouloir trouver un coupable pour ce qui vous arrive.
  • anxiété et peur : il est possible que vous ayez peur de mourir ou peur des effets du lymphome et de ses traitements.
  • tristesse et chagrin : il est possible que vous regrettiez ce que la maladie vous a enlevé (ce que vous pouviez faire physiquement, un travail ou un voyage prévu). Vous pouvez également ressentir de la tristesse par anticipation : vous commencez à porter le deuil avant que la mort n’intervienne.
  • déni : il est possible que vous rejetiez le diagnostic ou ce que les médecins vous disent à propos de la maladie.
  • culpabilité et regret : il est possible que vous vous sentiez mal en pensant aux choses que vous auriez ou n’auriez pas dû faire dans votre vie.
  • Vous pouvez également vous sentir déprimé(e) : vivre un sentiment de tristesse et de désespoir et une tendance à pleurer constamment. Si ces sentiments s’empirent, durent longtemps et prennent le dessus sur votre vie quotidienne, ils pourraient être le signe d’une dépression clinique. La dépression peut être prise en charge.

Avec le temps, vous allez peut-être accepter ce qui vous arrive, accepter que le lymphome a peu de chances d’être guéri et qu’il entraînera probablement la mort. Accepter ne veut pas dire laisser tomber. Au contraire, cela vous permet de prendre le contrôle de votre vie et de vous concentrer sur ce qui a de l’importance pour vous.