Perte et deuil

Vous pouvez connaître une perte chaque fois que quelque chose d’important change concernant votre santé, vos amitiés ou votre aptitude à travailler. Certaines pertes sont plus difficiles que d’autres. Constater ces pertes, ou en faire leur deuil, peut faire partie de l’expérience du cancer.

Faire un deuil est plus éprouvant que de ressentir une simple tristesse. C’est un processus naturel et prévu qui dure longtemps et qui peut comprendre une large gamme de réactions, de pensées et de sentiments. Chaque personne vit un deuil à sa manière. Le deuil est unique à chaque individu en ce qui a trait à la durée, l’intensité et la signification. Même deux personnes ayant les mêmes diagnostics et les mêmes traitements peuvent réagir différemment à ce qui se produit.

La façon dont les personnes font leur deuil, le moment où elles le font et ce qui les peine, tout cela dépend de nombreux facteurs. Il peut s’agir de votre âge ou de votre stade où vous en êtes dans la vie, de vos précédentes expériences de la perte et du deuil, et de l’importance du soutien social dont vous disposez. De même, le fait de savoir que des pertes pourront survenir peut également déclencher des sentiments de deuil avant que la perte réelle ne se produise.

Perte, deuil et lymphome

Être diagnostiqué et traité pour un lymphome est traumatisant. Au début, vous avez tendance à vous focaliser sur la résolution des problèmes, notamment la prise de rendez-vous le plus tôt possible, l’annulation ou le report d’autres engagements, le choix entre plusieurs options de traitement, et le traitement lui-même. Lorsque le traitement continue ou se termine, vous pouvez vous rendre compte que vous avez des sentiments et des réactions de deuil aux pertes que vous subissez.

De nombreuses expériences de perte et de deuil se produisent pendant la période du cancer, depuis le diagnostic jusqu’au post-traitement, en passant par le traitement. La perte peut être temporaire ou permanente, elle peut changer votre vie ou ne vous causer que de petits désagréments.

Les exemples repris ci-dessous ont été décrits par des personnes atteintes d’un lymphome :

Pertes physiques :

  • une partie de votre corps ou une fonction corporelle, y compris votre habileté à réfléchir;
  • des modifications sexuelles, comprenant l’aptitude sexuelle et la fertilité;
  • l’énergie;
  • une aptitude ou une compétence à réaliser certaines activités (p. ex., conduire);
  • le confort physique dû au traitement ou aux symptômes.

Pertes émotionnelles/spirituelles :

  • le sentiment de sécurité (dans votre santé, dans votre avenir);
  • le sentiment de contrôle ou d’indépendance;
  • l’estime de soi ou un sentiment d’identité;
  • la confiance en soi;
  • des projets, des espoirs ou des rêves;
  • la foi ou la spiritualité;
  • le sentiment que votre vie est sûre et prévisible;
  • les routines et le rythme, ou la vie « comme elle était avant ».

Pertes sociales/relationnelles :

  • les relations avec les amis, les membres de la famille ou les collègues;
  • les relations intimes;
  • la perte de certains rôles (p. ex., vous ne pouvez plus subvenir aux besoins de votre famille, ou vous ne pouvez plus préparer les repas familiaux);
  • la perte d’autres personnes qui avaient le cancer et que vous avez connues pendant votre traitement.

Pertes financières :

  • l’emploi ou les opportunités d’emploi;
  • la sécurité financière;
  • l’assurance;
  • la capacité à travailler.

Le deuil peut persister des années après la fin du traitement. Exemples :

  • des rappels sensoriels tels que le goût ou l’odorat;
  • des rendez-vous médicaux routiniers;
  • entendre parler d’une personne qui avait un cancer et qui en est morte;
  • des dates anniversaires (comme la date du diagnostic, la date de fin du traitement);
  • des événements importants en famille ou entre amis (diplômes, anniversaires, vacances);
  • des pertes continues du fait des effets résiduels indésirables du traitement.

Un deuil non résolu peut conduire à la dépression et vous empêcher d’aller de l’avant dans la vie. Si vous avez l’impression que votre deuil interfère avec votre qualité de vie ou que vos amis sont inquiets, pensez à demander du soutien.