Les Traitements

   

 

      

 

De nombreuses personnes atteintes de LLC ne requièrent pas de traitement immédiat, et d’autres n’en auront jamais besoin. La décision d’entreprendre un traitement dépend de la présence ou de l’absence de signes ou de symptômes associés à une maladie évolutive. Les « indications thérapeutiques » désignent à la fois les signes et les symptômes de la maladie.

Le traitement ne débutera que si vous présentez au moins une des indications thérapeutiques énumérées dans le tableau ci-dessous :

  • Incapacité manifeste de la moelle osseuse à satisfaire les besoins du corps en matière de cellules sanguines saines – mesurée en fonction de l’évolution ou de l’aggravation de l’anémie (nombre insuffisant de globules rouges) et/ou thrombocytopénie (nombre insuffisant de plaquettes).
  • Rate volumineuse, hypertrophie progressive de la rate ou augmentation du volume de la rate causant des symptômes.
  • Ganglions lymphatiques volumineux (au moins 10 cm de son diamètre le plus long), hypertrophie progressive des ganglions lymphatiques ou ganglions lymphatiques hypertrophiés causant des symptômes.
  • Augmentation du nombre de lymphocytes de plus de 50 % sur une période de deux mois ou temps de doublement des lymphocytes (TDL) en moins de six mois.
  • Anémie auto-immune et/ou thrombocytopénie (nombre insuffisant de globules rouges ou de plaquettes dû à la formation d’anticorps qui les détruisent) qui ne répond pas aux médicaments standards.
  • Symptômes « B », définis comme au moins un signe ou un symptôme suivant lié à la maladie :

• perte de poids involontaire de 10 % ou plus, au cours des six derniers mois;
• grande fatigue (incapacité de travailler ou d’accomplir ses activités habituelles);
• ffièvre de plus de 38˚C durant deux semaines ou plus, sans autre signe d’infection; ou
• sueurs nocturnes abondantes durant plus d’un mois, sans autre signe d’infection

Même si, à ce jour, aucun remède n’a été trouvé pour guérir la LLC, il existe de nombreuses options thérapeutiques qui permettent aux patients de se sentir en forme et de vivre en bonne santé pendant des années.

Les objectifs des traitements consistent à :

  • réduire le nombre de cellules de la LLC dans le sang, les ganglions lymphatiques, la rate et la moelle osseuse;
  • atténuer les symptômes et optimiser la qualité de vie aussi longtemps que possible.

Le type de traitements que vous recevrez dépend d’un certain nombre de facteurs, dont :

  • votre âge;
  • votre état de santé général ou votre forme physique;
  • toute autre maladie dont vous pourriez être atteint;
  • les changements concernant les gènes et les chromosomes des cellules de la LLC.

En planifiant vos traitements, vos médecins tiendront compte de tous ces facteurs.

Si vous avez besoin de suivre un traitement contre la LLC, votre médecin pourrait vous recommander une forme de traitement ou plus, énuméré ci-dessous :

  • Pharmacothérapie
    • Chimiothérapie
    • Traitement aux anticorps
    • Autre traitement ciblé
  • Radiothérapie
  • Chirurgie
  • Greffe de cellules souches

Bien des gens craignent les effets secondaires des médicaments. Mais il est important de comprendre que :

  • les patients soumis à un traitement médicamenteux n’éprouvent pas tous des effets secondaires;
  • les effets secondaires ne sont pas toujours importants, ils peuvent être légers;
  • différents médicaments ont différents effets secondaires;
  • il existe de nombreux traitements efficaces, capables de réduire les effets secondaires ou prévenir leur apparition.

Chaque personne réagit de manière différente aux traitements médicamenteux. Même les personnes du même âge, dont l’état de santé est comparable, peuvent ressentir des effets secondaires différents dus au même traitement.

La plupart des effets secondaires sont de courte durée, mais certains peuvent persister quelques semaines ou quelques mois après la fin du traitement. Parfois, les effets secondaires sont permanents. Ils peuvent même commencer à se manifester longtemps après la fin du traitement. On les appelle les « effets tardifs ». Votre médecin vous parlera de tous ces effets avant le début de votre traitement.

Selon les effets secondaires que vous éprouverez dus à vos traitements et selon leur intensité, vous ne pourrez peut-être pas maintenir votre niveau d’activités habituel durant cette période. Il vous faudra prévoir plus de temps pour vous reposer et vous rétablir.

Un guide pour discuter de la LLC