juil212015

Une sous-catégorie moléculaire spécifique de lymphome diffus à grandes cellules-B répond bien au médicament ibrutinib

Une recherche met en évidence un espoir de médecine de précision pour le type le plus courant de lymphome.

Une recherche récente a montré que des patients avec une sous-catégorie moléculaire spécifique de lymphome diffus à grandes cellules-B  (DLBCL) sont plus susceptibles de répondre à l’ibrutinib (Imbruvica) que des patients avec une sous-catégorie moléculaire  différente de la maladie.

Le lymphome diffus à grandes cellules-B (DLBCL), forme agressive et rapidement envahissante de  la maladie, est le plus courant du type non-Hodgkinien (LNH).

Cette étude menée par le National Cancer Institute (NCI) en collaboration avec Pharmacyclics, de Sunnyvale, en Californie a démontré que les  patients avec le sous-type de DLBCL, à cellules-B activées (lymphocytes B matures) (ABC) étaient plus susceptibles de réagir à l’ibrutinib que les patients avec  le sous-type de DLCBL à cellules-B à centre germinal (GCB), dans la phase II de l’étude.

Références:  

NIH/National Cancer Institute. "Study shows promise of precision medicine for most common type of lymphoma." ScienceDaily. ScienceDaily, 20 July 2015.

Targeting B-Cell Receptor Signaling with Ibrutinib in Diffuse Large B-Cell Lymphoma. Nature Medicine, July 2015

 

Like with Social Media