Alors même que 2011 se termine, je me retrouve à faire ce que font la plupart des gens, c’est-à-dire réfléchir à l’année qui vient de passer.

par Robin Harry

Alors même que 2011 se termine, je me retrouve à faire ce que font la plupart des gens, c’est-à-dire réfléchir à l’année qui vient de passer. J’ai bien du mal à me rappeler à quoi ressemblait ma vie avant mai 2011, avant que je tombe malade et que j’apprenne que j’ai un lymphome. Tout ce qui s’est passé auparavant a quelque peu pâli en comparaison. Il y a toutefois eu de beaux moments tout au long de l’année, avant et après le cancer, beaucoup de leçons tirées, bien des pertes et des gains. Peut-être pourrais-je effectuer un survol :

Les mercis :

Comme dans les mauvais discours d’acceptation aux Oscars, je remercie d’abord Dieu. Sans sa Providence et sa grâce, j’aurais probablement perdu mon sang froid à un moment donné.

– Ma famille m’a offert un soutien exceptionnel. Nous sommes passés au travers de tant d’épreuves; notre ADN est résistant.

– J’ai des amis formidables qui ont aussi fait montre de beaucoup de soutien et d’attention.

– Je défie quiconque de trouver des collègues plus extraordinaires que les miens. C’est tout simplement impossible.

Les moments pas très gais :

– Recevoir le diagnostic d’un lymphome, les rendez-vous chez les médecins, et la chimiothérapie, les effets secondaires et les tomodensitogrammes qui s’en sont suivis. Après cela, aucun moment ne m’apparait vraiment triste J

Les moments mémorables :

– La marche Illumine la nuit pour les cancers du sang. Non seulement c’était plaisant, mais c’était aussi pour une bonne cause.

– Chanter en duo avec mon amie dans la chorale de gospel. Quel moment mémorable; ma chorale compte beaucoup pour moi, et il était important pour moi de partager le message de cette chanson. Je suis ravie d’avoir eu cette chance.

– Rencontrer Josh Groban. Il était très gentil et la rencontre valait assurément le banc de neige dans lequel la voiture de mon amie a abouti.

– Rencontrer Jeff Davis (et les comédiens de l’émission Whose line is it anyway?). Il était vraiment gentil et a fait de notre rencontre un moment mémorable.

– En finir avec les traitements contre le lymphome. Après 6 mois, c’était fini.

Ce que j’ai appris :

– Rien de ce qu’on entend sur le cancer ne peut nous préparer à le vivre. Mais vivre au jour le jour et tenter de voir les aspects positifs rendent les épreuves plus faciles.

– Je suis aujourd’hui une bonne femme plutôt forte, plus encore que tout ce que j’aurais pu penser.

– La foi peut être un véritable don, et je me considère choyée de l’avoir. La vie revêt toujours encore plus de sens rétrospectivement qu’elle ne le montre dans le présent. Je persiste donc à croire que plus tard, tout sera plus limpide.

– Chaque personne est unique et gère l’adversité à sa façon. La clé est de ne pas accueillir la déception chez les gens avec de la colère, et d’être reconnaissant envers ceux qui font une différence.

– J’aime mon crâne chauve. Peut-être moins maintenant qu’il fait froid, mais j’aime bien l’allure qu’il me donne, bien que je n’aie pas du tout l’attitude qui va de pair!

Conclusions accidentelles :

– Partager mon histoire sur ce blogue est l’une des meilleures décisions que j’aie prises. Bien plus qu’un moyen de garder mes proches informés, le blogue m’a permis de faire du ménage dans mes pensées. Qui plus est, j’ai accueilli avec beaucoup d’humilité le fait que mon histoire ait pu aider autrui d’une façon ou d’une autre, en servant de précieux témoignage ou d’outil de sensibilisation.

– J’ai disposé de beaucoup de temps pour regarder la télévision (mon cerveau était trop au ralenti pour les livres). J’ai fait la découverte de nombreuses émissions intéressantes : Community, Arrested Development, Firefly, Freks & Geeks, Castle. Nathan Fillion est maintenant la personne que j’admire le plus. Au monde. Grand Dieu! qu’il est génial!

Alors voilà ma rétrospective 2011. En souhaitant que 2012 apporte d’autres moments mémorables, une foi indéfectible et de bonnes nouvelles de toutes parts, pour moi, pour ma famille et pour tous mes amis qui auront apporté un baume sur l’année 2011.