Paul Henderson a toujours été poussé, tant sur la glace qu’à l’arrêt. Après avoir reçu un diagnostic de cancer, il savait que la voie à suivre serait difficile à maintenir une bonne santé mentale et physique.

« Chaque joueur de hockey a une mauvaise journée, ainsi que les patients atteints d’un cancer, auront de temps en temps des journées plus difficiles. Vous n’avez qu’à croire que demain c’est une nouvelle journée et ça va bien aller. »

Au moment du diagnostic de Paul, il se sentait relativement bien. Le seul symptôme était les sueurs nocturnes, que Paul n’a jamais liées au cancer.

Photo of Paul Henderson appears courtesy of William Brock.
FAITES UN DON AUJOURD’HUI

Une échographie fasse partie durant l’examen de routine de Paul. Son technicien qui lui surveillait depuis des années et ils se connaissaient très bien arrêtait de parler au milieu de leur conversation. Paul pouvait voir qu’elle a placer des notes partout dans l’échographie et pensait, « uh-oh, ça n’a pas l’air bon ». L’échographie démontrait des masses dans son estomac.

Je suis rentré à la maison et j’ai dit à ma femme; Je pense que nous avons peut-être un problème ici.
Après ce rendez-vous, les prises de sang et une biopsie a confirmée sans aucun doute que Paul est diagnostiquer avec leucémie lymphoïde chronique (LLC). LLC est un cancer du sang rare mais grave qui affecte la moelle osseuse et les globules blancs. Chaque année, plus de 2 200 personnes au Canada reçoivent un diagnostic de LLC.

LLC progresse généralement lentement. Dans de nombreux cas, il cause peu, ou aucun problème au début.

Paul a reçu des examens mensuels pour s’assurer que la LLC est demeurée stable. Cette période de surveillance a duré environ un an et demi.

« À ce moment-là, je pouvais voir mon lymphome. Je pouvais sentir mes ganglions lymphatiques gonflés sous mes fosses de bras et dans mon aine. Aussi, juste autour de mon cou. »

Les médecins ont recommandé à Paul de commencer les traitements de la chimiothérapie. Mais Eleanor, l’épouse de Paul qui avait passé un an et demi à faire des recherches sur les traitements avec Paul, a trouvé des informations en ligne sur la thérapie orale ciblée – un traitement novateur dont la découverte a été basée sur les dernières recherches. De là, ils ont pu trouver un spécialiste du lymphome qui les a aidés à commencer le processus de demande d’essai clinique pour cette thérapie. Le moment était parfait, et Paul a été accepté.

Sans la recherche en cours, les essais cliniques, comme celui que Paul a pu rejoindre, ne seraient pas possibles.

Aujourd’hui, nous vous demandons de vous joindre à Lymphome Canada et offrir un don pour appuyer la recherche. Recherche qui mènera à de nouvelles options quand il s’agit de diagnostic et de traitement qui n’étaient pas auparavant possible.

La nouvelle thérapie a fonctionné rapidement. Quand Paul a commencé l’essai clinique, la LLC était évident par tout dans sa moelle. En environ 3-4 mois, il s’agit d’une baisse de plus de 75 %. Par la suite, l’échantillon a montré seulement 3% de cellules cancéreuses et ses ganglions lymphatiques gonflés ont disparu.

« Avec LLC, vous cherchez à gérer le cancer le mieux possible. L’espoir est que d’ici le temps que vous avez besoin d’un traitement supplémentaire, de nouvelles options existeront, ou assez d’argent aura été accueilli pour trouver un remède. C’est l’idée. »

Après six mois, la situation de Paul s’est améliorée et ses visites mensuelles ont été réduites à tous les trois mois. Il y avait, cependant, des effets secondaires. Le plus dur de ce qui était la douleur articulaire.

« Il est important d’avoir une équipe de personnes qui peuvent vous aider. Heureusement [mon médecin] était un fan de hockey. Nous sommes devenus de bons amis à la suite de cela. C’est important de communiquer avec vos amis et votre famille pour obtenir de l’aide. Parfois, vous avez juste besoin de quelqu’un que vous pouvez défouler à. Surtout quand tu as une mauvaise journée. Je vais vous le dire. »

Pendant de nombreuses années, le traitement que Paul a reçu grâce à l’essai clinique a été en mesure de gérer efficacement son CLL – jusqu’en février 2019. Après sept ans, il devrait chercher un nouveau traitement.

En raison de la poursuite de la recherche, il y avait maintenant de nouvelles thérapies disponibles.

C’est pourquoi votre soutien est si important. Grâce à la recherche, les patients atteints de lymphome peuvent avoir accès à de nouvelles options de traitement plus percutante qui sont peu invasives, causent de moins en moins d’effets secondaires gérables et, en fin de compte, sauver plus de vies.

Aujourd’hui âgé de 77 ans, Paul reçoit un traitement de deuxième ligne avec une nouvelle thérapie ciblée et reste positif pour l’avenir.

« La seule façon de trouver un remède est d’amasser des fonds pour la recherche. Je participe à des événements caritatifs pour amasser des fonds pour le cancer. »

Allez-vous rejoindre Paul Henderson en faisant un cadeau aujourd’hui?

Avec votre aide, nous pouvons appuyer la recherche sur les lymphomes qui mettra le traitement à la disposition des Canadiens lorsque cela compte le plus.