juil162013

Indications pour la transplantation de cellules souches hématopoïétiques chez les patients atteints de lymphome folliculaire.

Une recherche vient d'être publiée afin de définir les indications à suivre pour  la greffe de cellules souches hématopoïétiques chez les patients atteints de lymphome folliculaire.(LF).  Jusqu'à présent, il a été difficile de définir le rôle  de cette méthode dans le traitement de tels patients. La difficulté provenait du fait que les résultats obtenus dans leur cas se sont nettement améliorés.

L'étude a été faite selon la méthode par consensus, suite à un manque d'essais aléatoires dans ce domaine.Les données s'appuyant sur le consensus constituent des outils précieux en l'absence de données validées par des preuves scientifiques.   Pour former un comité, on a sélectionné douze membres  sur la base de leur expertise dans le domaine, en répartissant de façon égale les spécialistes du  ‘lymphome’ et ceux de la  ‘transplantation’. Seize déclarations relatives au sujet ont été choisies et chaque participant les a évaluées sur une échelle de 9 degrés, où  1 correspondait à Fortement en désaccord  et 9 à Forement en accord.  Après avoir évalué les déclarations en deux étapes, on a déterminé si le consensus avait été atteint ou non pour chacune d'elles.

La principale conclusion de la recherche a établi qu'une thérapie à dose élevée avec l'aide de cellules souches autologues, (sous forme abrégée HDT-ASCR),  joue un rôle significatif dans le traitement des patients vivant une récidive du LF, même à l'ère du rituximab. On a aussi conclu qu'il fallait recommander  HDT-ASCR aux patients avec récidive du LF, ainsi que d'envisager l'utilisation de ce traitement pour une première récidive, en particulier chez des patients présentant  peu de risques, comme une courte période de réponse au traitement, ce qui est également vrai des récurrences à l'ère pré-rituximab. Le consensus a été partiellement atteint en ce qui concerne l'utilisation de HDT-ASCR à la première rechute chez les patients qui avaient été antérieurement traités au rituximab, puisque ces patients ne seraient pas considérés comme à 'risque élevé‘ du fait que ce traitement ne comprenait pas 'ensemble rituximab- chimiothérapie . Pour plus de renseignements sur d'autres cas et sur les consensus atteints, consulter l'article au complet  en cliquant sur le lien ci-dessous.

Les membres du comité sont arrivés à un accord sur un point précis: les facteurs de risques biologiques et génétiques dont on dispose actuellement ne suffisent pas à la prise de décisions sur les traitements, y compris la recommandation d'utiliser HDT-ASCR et la transplantation allogénique en cas de LF; à la place, c'esl l'évolution clinique qui devrait déterminer le choix de traitement.

Indications pour la transplantation de cellules souches hématopoïétiques chez les patients atteints de lymphome folliculaire:un projet par consensus de EBMT

-Lymphoma Working Party.
Montoto S, Corradini P, Dreyling M, Ghielmini M, Kimby E, López-Guillermo A, Mackinnon S, Marcus RE, Salles G, Schouten HC, Sureda A, Dreger P.
Source: http://www.haematologica.org/content/98/7/1014.full

Like with Social Media