Le Rituximab (RituxanMD) est prescrit de trois façons différentes dans le pays. Vous trouverez ici une fiche technique reprenant les provinces qui financent le traitement au rituximab (RituxanMD).

Le Rituximab (RituxanMD) a été le premier anticorps monoclonal dont l’usage a été approuvé (1997 aux États-Unis, 2000 au Canada). Il est largement utilisé en association à une chimiothérapie traditionnelle pour la majeure partie des types de lymphome. Le tableau 1 indique les trois usages principaux du rituximab (RituxanMD) au Canada et les types de lymphome concernés.

Veuillez noter que chaque cas de lymphome est unique et, pour cette raison, nous vous recommandons fortement de toujours consulter votre médecin pour toute question que vous pourriez avoir sur ces traitements.

Tableau 1 : Aperçu de l’usage du Rituximab (RituxanMD) au Canada

Première intention avec le Rituximab (RituxanMD) Maintien avec le Rituximab (RituxanMD)Nouveau traitement avec le Rituximab (RituxanMD)
Un traitement de première intention est recommandé pour le traitement initial du lymphome.
L’association du rituximab (RituxanMD) et d’une chimiothérapie a montré le prolongement de la rémission pour de nombreux types de lymphome, et chez les patients atteints d’un lymphome à grandes cellules B, une amélioration de la survie.
Le traitement de maintien concerne le traitement utilisé au cours des six premiers mois après le traitement initial, dans le but d’empêcher le lymphome d’évoluer ou de réapparaître. Les données ont montré que les récidives peuvent être retardées, voire évitées, en continuant ou « maintenant » le traitement au rituximab (RituxanMD) pendant que les patients sont en rémission. Le but du traitement de maintien consiste à empêcher les patients qui ont répondu au traitement initial de récidiver tout en améliorant en fin de compte la survie globale.Le nouveau traitement concerne une seconde cure de rituximab (RituxanMD) après la récidive d’un patient. Le nouveau traitement n’est financé que dans certaines provinces du Canada. Il est utilisé dans de nombreux autres pays développés.
Utilisé dans les lymphomes suivants :

  • patients atteints d’un lymphome non hodgkinien B, CD20-positif, de bas grade ou folliculaire en récidive ou réfractaire*;
  • patients atteints d’un lymphome non hodgkinien diffus à grandes cellules B, CD20-positif, en association avec une chimiothérapie CHOP (cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine et prédnisone);
  • patients atteints d’un lymphome non hodgkinien B, CD20-positif, folliculaire de stade III/IV non traité précédemment, en association avec une chimiothérapie CVP (cyclophosphamide, vincristine et prédnisone);
  • le traitement de patients atteints d’une leucémie lymphocytique chronique B (LLCB) non traitée précédemment, de stade B ou C, en association avec de la fludarabine et du cyclophosphamide.
Utilisé dans les lymphomes suivants :

  • patients atteints d’un lymphome folliculaire ou d’autres lymphomes B indolents;
  • patients atteints d’un lymphome non hodgkinien folliculaire qui ont répondu à un traitement d’induction avec soit CHOP, soit CHOP et rituximab, et il doit être administré dans les six mois suivant leur traitement initial.
Utilisé dans les lymphomes suivants :

  • patients atteints d’un lymphome non hodgkinien folliculaire qui ont répondu à un traitement d’induction avec soit CHOP, soit CHOP et rituximab (RituxanMD);
  • patients atteints d’un lymphome non hodgkinien folliculaire ou transformé, de bas grade, en récidive ou réfractaire*, CD20-positif, y compris les patients atteints d’un LNH réfractaire* au rituximab (RituxanMD).
Le financement du traitement de première intention au Rituximab (RituxanMD) est approuvé dans toutes les provinces pour toutes les indications. À L’EXCEPTION de la LLC non traitée précédemment.§

§Le financement de la LCC non traitée précédemment est approuvé uniquement en Colombie-Britannique, au Manitoba et en Ontario. Le Québec, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard évaluent au cas par cas le financement de l’usage du rituximab (RituxanMD) pour une LCC non traitée précédemment.

Financement approuvé dans toutes les provinces.Voir le détail du financement dans le tableau 2.

*Réfractaire signifie résistant au traitement ou ne donnant pas de résultat à la suite du traitement.

Tableau 2 : financement du nouveau traitement avec le rituximab (RituxanMD) – détail par province en janvier 2010

Lymphome diffus à grandes cellules B

Approuvé :Cas par cas :Non approuvé :
Nouvelle-Écosse
Terre-Neuve
Colombie-Britannique
Alberta
Manitoba
Québec
Nouveau-Brunswick
Île-du-Prince-Édouard
Saskatchewan
Ontario

Lymphome indolent

Approuvé :Cas par cas :Non approuvé :
Nouvelle-Écosse
Terre-Neuve
Alberta
Manitoba
Colombie-Britannique
Québec
Nouveau-Brunswick
Île-du-Prince-Édouard
Saskatchewan
Ontario

N’oubliez pas que chaque patient a le droit de demander son type de lymphome et le plan de traitement prescrit.

Si vous désirez des renseignements sur une éventuelle prise en charge financière pour des traitements qui ne sont peut-être pas couverts dans votre province, cliquez ici. Si vous désirez un exemple de lettre à envoyer à votre gouvernement provincial, cliquez ici. Pour obtenir les coordonnées de votre gouvernement provincial, cliquez ici.