Robin McQuillan connaît bien l’importance d’un groupe de soutien. Elle et deux acolytes ont fondé et continuent de gérer la section de Lymphome Canada pour la région de Waterloo (Lymphoma Canada’s Waterloo Region Connection), un programme de soutien et d’éducation qui s’adresse aux patients atteints du lymphome et à leur famille.

À titre d’ancienne patiente atteinte d’un lymphome non hodgkinien, Robin McQuillan a été mandatée par Lymphome Canada d’élaborer le nouveau programme de soutien aux patients, qui se concentrera sur le soutien holistique offert aux patients atteints du cancer.

« Le groupe abordera les besoins fondamentaux de l’individu, tel qu’ils s’appliquent aux épreuves entourant le cancer, incluant les besoins physiques, intellectuels, émotionnels, sociaux, spirituels et pratiques », ajoute madame McQuillan.

Il y aura six séances consécutives, de deux heures chacune, qui comprendront des activités, des périodes de discussion et du temps de réflexion. Lors de trois de ces séances, des médecins, des pharmaciens ou d’autres professionnels de la santé s’adresseront au groupe. Chaque séance se concentrera sur un sujet en particulier.

Le programme de soutien aux patients deviendra un milieu accueillant où les patients pourront discuter franchement de leurs attentes, de leurs peurs et des défis qu’ils traversent avec d’autres patients atteints du lymphome, des gens qui comprennent ce qu’ils vivent.

Madame McQuillan, éducatrice et animatrice de formation, a su trouver la motivation et l’inspiration dans son propre combat contre la maladie. En tant que patiente atteinte du cancer, elle a compris que le soutien est la clé de sa survie. Grâce à la recherche et à sa propre expérience, elle est persuadée qu’un réseau de soutien fonctionnel « est l’un des éléments de base qui aideront un patient à traverser les épreuves du cancer », dit-elle.

Selon madame McQuillan, le programme de soutien aux patients de Lymphome Canada offrira ce que ni les équipes médicales, ni les amis, ni même les membres de la famille ne peuvent fournir, à moins qu’ils aient eux-mêmes vécu avec le cancer. Avoir l’occasion de partager avec d’autres patients peut constituer une forme de guérison.

« Il s’agit d’aider les gens, grâce à une communauté de semblables, à comprendre qu’ils ne sont pas seuls dans ces épreuves. La différence est majeure pour ces gens. »

Trouvez un groupe de soutien dans votre région.