Blogue

Fête des Mères, 2012

By juin 7, 2013No Comments

Je me souviendrai de la façon dont vous êtes venus dans ma chambre, l’un avec le journal, l’autre avec un café, heureux de célébrer cette journée avec moi.

par Alyssa Burkus Rolf

Je me souviendrai toujours de cette journée.

Je me souviendrai de la façon dont vous êtes venus dans ma chambre, l’un avec le journal, l’autre avec un café, heureux de célébrer cette journée avec moi. Je me souviendrai de vos visages rayonnants près du mien, éclatant d’amour et de joie, me montrant les trésors que vous aviez préparés pour moi à l’école.

Je me souviendrai de ce que j’ai ressenti plus tard dans la journée en vous regardant jouer ensemble au soleil. Votre énergie et vos immenses sourires étaient contagieux.

Je me souviendrai de la façon dont vous vous êtes endormis sur le sofa avant le souper, épuisés d’avoir tant couru, et de tous les efforts que vous avez faits pour rendre cette journée mémorable.

Je me souviendrai d’avoir réalisé que je n’ai pas songé au cancer une seule fois aujourd’hui. Des journées comme celle-là sont rares, même si cela fait déjà 11 ans que j’ai reçu le diagnostic. Je ne m’attarde plus sur ma maladie comme avant, mais j’y pense brièvement une ou deux fois par jour. Je revis des images du passé ou je m’inquiète de ce que l’avenir nous réserve. Mais aujourd’hui, vous et votre papa m’avez aidée à profiter du moment présent, à oublier mes craintes, à me concentrer sur cette belle journée et à remettre au lendemain tous mes autres soucis. Vous m’avez rappelé à quel point il est important de témoigner son amour aux personnes qui comptent le plus dans notre vie.

Je me souviendrai de cette journée parfaite, de tout l’amour que nous avons célébré, de notre chance d’être bénis par la vie. Difficile de croire qu’il y a eu un temps où nous avions peur de ne jamais vous avoir dans notre vie. Et pourtant vous voilà, débordants d’amour et d’énergie, et nous nous étonnons des merveilles de ce monde, des flux et des reflux de l’existence, de ses hauts et de ses bas.

Merci, mes chers petits garçons. Merci pour aujourd’hui. Je nous souhaite de vivre des lendemains heureux.

Je vous aime.
Maman